Elle fiste la chatte de sa mère !

Alors que Philippe s’envoie en l’air avec leur mère, sa soeur se pointe et fait une crise de jalousie. D’habitude, c’est elle qui a l’exclusivité des caresses maternelles. Si bien que la mère se sent obligée de s’occuper sa fille. Et bientôt la femme mûre et la blondinette, l’une au-dessus de l’autre mais en sens inverse, se bouffent le berlingot en glissant leurs doigts dans les orifices à leur portée. Puis la fille élargit patiemment le con de sa mère et parvient à y enfourner sa main tout entière. Provoquant un vrai déluge de mouille…