Dépucelage en famille

Elle lui dit : « papa, je veux savoir l’amour. – Si tu veux », répond le père à sa progéniture. Et l’on débarrasse la table en choe;ur pour installer sur le dos la pucelle, et la satisfaire en réunion. En effet, ici on partage tout, ainsi le patriarche s’occupera de lui enseigner l’art de la fellation – avec une bite un peu molle disons-le, mais que la jeunesse aimera téter. Ensuite la mère lui professera le broute-minou. Quant aux fils, ils agiront en deux épisodes, l’un s’occupera de lui coïter la fente pédagogiquement, et l’autre aura à former un anus flambant neuf, et qu’il explosera au terme d’un long pistonnage didactique.